Identité


Fabrice Vinot
  • Né le 18 mai 1964 à Troyes
  • Nationalité Française
  • Marié, deux enfants : Marina et Cécilia
  • Profession : Educateur Sportif

  • Référence


  • 1988 obtention du brevet d’état d’éducateur sportif 1er degré
  • Débute le Karaté en septembre 1978
  • 08/01/83 : obtention du premier dan FFKAMA
  • 20/12/86 : deuxième dan FFKAMA
  • 03/06/90 : troisième dan FFKAMA
  • 03/06/95 : quatrième dan FFKAMA et le 03/03/95 quatrième dan WKA
  • 05/06/99 : cinquième dan FFKAMA et le 26/02/99 cinquième dan WKA
  • 06/06/08 : sixième dan FFKAMA
  • 06/01/17 : septième dan FFKAMA

  • A effectué de nombreux stages de perfectionnement avec : D. Valera, P. Montel, P. Belhriti, JL. Mami, M. Lancino, G. Zsiga, K. Chinen, J. Tapol, G. Sauvin, P. Suard, C. Petinella, S. Serfati, D. Dubois, E. Pinda, JP Lavorato, S. Chouraqui, T. Suzuki, H. Fukazawa, Myazaki, T. Oshiro, J. Frenette, T. Weber, K. Tokitsu K. Tomiyama, I. Nakahashi, T. Takamizawa, Y. Iwazaki, F. Sugasawa, G. Grimes...
    Mais principalement avec : P. Portocarrero, G. Chemama et surtout Sensei Hironori Ohtsuka et Senseï Masafumi Shiomitsu

    Mémoire 6ème DAN


    Voir le mémoire de Fabrice Vinot

    Palmarès

    RÉGIONAL
  • 11 fois Champion de Champagne kata , 3 fois second
  • 6 fois Champion de Champagne Kumité , 1 fois second
  • 1 fois Champion de ligue Karaté contact
  • 2 fois second en Championnat de Champagne Toutes catégorie Vainqueur du Trophée des 8 meilleurs combattants.
  • En équipe : 7 titres Katas / kumité.

  • NATIONAL
  • 3ème à la Coupe de France Wado 1990 (kata)
  • 2ème à la Coupe de France Wado en 1995 et en 1996 (kata)

  • INTERNATIONAL
  • 2ème à la Coupe d’Europe wado-ryu (kata) en 1997
  • Finaliste Coupe d’Europe 2001
  • Finaliste Coupe internationale 2005

  • Philosophie


    Les Arts Martiaux et leurs pratiquants ont souvent une image stéréotypée et caricaturé, j’aimerais ici replacer le Karaté dans son contexte : la Vie.
    Quelle que soit l’époque et son environnement l’adjectif premier que l’on se doit d’associer au Karaté-Do est efficacité, mais il y a un point essentiel : le Karaté-do est un Art, et pour qu’il soit Art il faut qu’il passe par le cœur, qu’il soit sensibilité, expression et création.
    A l’origine de cet Art on trouve une méthode de combat japonaise qui utilise de manière scientifique tout le corps comme une arme . Tout y est travaillé déplacements, esquives, blocage, techniques de poings, pieds, coudes, genoux, clés, projections, étranglements, travail sur les points vitaux...
    Mais le Karaté-Do ne s’arrête pas là ...
    Les Arts Martiaux , souvent appelés école de la vie, sont un formidable outil pédagogique, à condition bien sûr qu’il y ait une compétence de la part de l’enseignant et une volonté de s’élever de la part des pratiquants (élèves et enseignants). La réelle efficacité, à mes yeux, c’est d’entrer en harmonie, en équilibre, avec le monde qui nous entoure . Pour y parvenir il faut apprendre à se connaître et à connaître l’Univers : sa structure et son fonctionnement. Cette démarche doit venir de chacun, d’une curiosité intérieure que nous possédons tous dés notre enfance !
    L’association du Karaté-Do et de la curiosité - ou de la pratique et de la réflexion - peuvent mener à tout :
    • par son code et ses règles, on revalorise la réglementation et les principes moraux,
    • par l’activité physique, pratiquée dans un soucis de performance, le besoin naît de se connaître on est tout de suite projeté sur des Sciences comme l’anatomie, la physiologie, la biomécanique...
    • L’origine Historique et Géographique du Karaté-Do ouvre une curiosité sur ces matières,
    • La différence de culture et de tradition apporte un esprit d’ouverture et de tolérance...
    Il serait trop long d’énumérer ou de faire un parallèle avec tout car tout s’imbrique et tout est interdépendant, et de livre en livre, d’échange en échange, de question en question on passe de l’économie à la musique, la psychologie, la peinture, la sociologie, l’ethnologie, l’étude des langues...
    Aujourd’hui j’essaye d’équilibrer ma vie de famille, ma vie professionnelle et ma passion pour le Karaté. Je dispense au total 19 cours par semaine, cours qui se partagent entre le club, la police municipale, l’Université Technologique de Troyes et l’Ecole Supérieure de Commerce.
    J’estime être privilégié car à notre époque il est difficile de faire de sa passion un métier et surtout de pouvoir en vivre. Ma passion du Karaté et ma philosophie de l’enseignement ont toujours été basées sur la sincérité, la remise en question perpétuelle et naturellement de donner le meilleur de soi-même !
    Je considère chaque pratiquant comme une personne unique avec des besoins et des attentes particulières. Cependant, au-delà de l’aspect sportif, plusieurs notions ressortent de mon enseignement : l’efficacité dans la vie de tous les jours mais surtout acquérir et développer des qualités humaines qui seront la clef d’une ouverture vers la sérénité et l’harmonie, avec soi-même tout d’abord, mais aussi avec les autres.

    Famille

    FamilleVinot